Dalle chaux schiste

Avant de couler la dalle, je dois faire un hérisson ventilé: mettre 20cm de graviers 20/40 qui seront sous la dalle afin d’éviter à l’humidité de remonter. C’est parti pour rentrer 3,5 tonnes de gravier, à la pelle et à la brouette. De quoi m’occuper une petite après midi!…
 
IMG_1230

 
 
Le lendemain je coule la dalle de chaux schiste fibrée.
Les propriétés isolantes des granulats de schistes expansés associées à la fonction régulatrice eau/CO2 de la chaux réalisent des bétons légers, isolants et respirant qui offrent des caractéristiques mécaniques très supérieures aux bétons réalisés avec des granulats d’origine organique (bois, chanvre, etc..), par nature hydrophile.
Voila le dosage: pour un sac de chaux (NHL5 ou éventuellement NHL3,5 si en bonne période de l’année pour le séchage) ajouter un seau et demi de 10l de sable, la même chose en eau et 8 seau et demi de schiste. J’ajoute une poignée par bétonnière de chanvre pour la fibrer.

L’avantage de la chaux étant sa prise lente, cela facilite grandement la réalisation de la dalle. Ne pas oublier de désolidariser la dalle des murs extérieurs pour éviter les ponts thermiques avec une bande de polystyrène.
J’ai au préalable posé des rails de placo pour me faire des guides pour le lissage de la dalle. J’ai également posé les tuyaux de multicouche qui seront noyés dans la dalle, le départ de toute l’alimentation en eau se faisant à partir de cette future salle de bain.
 
IMG_1240
 
IMG_1242

Laisser un commentaire