SdB – Acte 3

Le gros oeuvre étant terminé, s’en suivent des taches diverses et variées! Nous avons décidé, pour avoir cette pièce fonctionnelle rapidement, de la faire avec des matériaux modernes: laine de verre et BA13. Ce sera la seule pièce comme cela, car pas vraiment adapté aux maisons anciennes….

Poursuite des évacuations et raccordement à la fosse
 
IMG_1314
 
IMG_1328
 
 
Pose de chevrons pour réaliser le faux plafond et mise en place des suspentes qui supporteront le BA13.
 
IMG_1327
 
 
Pose de la laine de verre en 2 couches croisées, la 1ère de 6cm entre les chevrons avec une lame d’air de 2cm entre l’écran de sous toiture bitumé et la laine de verre et une seconde de 16cm.
 
IMG_1332
 
 
Venue du terrassier pour raccorder le nouveau tuyau d’arrivée d’eau au compteur.
 
IMG_1334
 
IMG_1335
 
 
L’ancienne arrivée d’eau n’étant pas repérée, le terrassier l’a coupé en un coup de godet… Il faut donc tout de suite mettre en service la nouvelle, et repiquer le départ de l’ancienne sur la nouvelle dans la salle de bain. Pas simple pour ce 1er essai en plomberie, je vais passer l’après midi à raccorder le tout…
 
 
Pose de la porte et réalisation de la marche.
 
IMG_1324

Mur porteur et linteau

Les fenêtres étant posées, il est temps de relier l’appentis dont l’accès était uniquement possible par l’extérieur à la maison. Il faut pour cela ouvrir le mur porteur qui se situe entre la chambre et cet appentis. Un ami qui a ouvert plusieurs murs porteurs chez lui vient m’aider pour mon premier!

Je suis passé la veille à la scierie acheter un linteau (un peu sur-dimensionné après réflexion mais mieux vaut trop que pas assez!). Linteau de 15 bon cm d’épaisseur par 25cm de large. Cela me permettra d’ouvrir le mur en 2 fois.
 
IMG_1285
 
Petit tour à l’arrière de la scierie où sont empilés des dizaines et des dizaines d’arbres! Assez impressionnant, tout autant que le débit des arbres à l’intérieur.
 
IMG_1286
 
 
Nous commençons donc par dégager les pierres au niveau du linteau côté salle de bain. On dégage 130cm de large par 25cm de profondeur pour une ouverture finale de 85cm. Il y aura donc plus de 20cm d’appuis de chaque côté.
 
IMG_1293
 
C’est impressionnant, la partie au dessus ne bouge pas. Nous aurions pu poser le linteau en une seule fois et ouvrir la totalité du mur sans même étayer!
Pose du linteau, mise à niveau, calage puis scellement.
 
Nous passons ensuite côté chambre et réalisons la même chose. En 4h le linteau est prêt.
 
IMG_1295
 
Vient la partie la plus drôle: abattre le mur se trouvant sous le linteau. La pierre, à part quelques unes, étant très tendre, cela va très vite armé de deux burineurs!
 
IMG_1298
 
 
Et voila : le soir la salle de bain communique avec la chambre; plus pratique pour aller prendre une douche!
 
IMG_1315
 
 
En prévision des futures tranchées pour la nouvelle arrivée EDF ainsi que pour les évacuations, je me suis fait livrer 15 tonnes de sable de remblai!
 
IMG_1297
 
 
Fin d’une magnifique journée d’automne!
 
IMG_1313

GTL

La salle de bain ayant plusieurs lignes électriques (chauffe eau, lave linge, prise, éclairage, VMC, équipotentiel..) je me lance dans la réhabilitation du placard où est installé notre tableau électrique afin de pouvoir poser des goulottes et faire une GTL aux norme (selon la norme C15-100, étant en réhabilitation totale, je dois obligatoirement mettre une GTL; ceci dit ce n’est pas une mauvaise chose cela permet d’avoir un placard bien propre et ordonné et de sécuriser le tout). J’ai la chance de ne pas avoir à faire passer le consuel! L’électricité ayant été remise avant le début des travaux et ayant déjà un compteur (pourtant absolument pas aux normes!), cela nous évite avoir un compteur de chantier pendant une durée assez longue le temps au moins de refaire tout le rez-de-chaussée.

Je décable tous les réseaux existants, j’arrive à retirer le support bois du compteur fournit par EDF sans faire sauter les scellés.
 
Je réalise ma GTL en méthode moderne avec isolation laine de verre et placage placo.
 
IMG_1278
 
Après une bonne demie journée de travail, la goulotte principale est posée. Elle permettra de desservir la maison par le plafond ou par le sol.
 
Ne reste plus, pour avoir une GTL propre, qu’à faire poser le compteur EDF en limite de propriété (actuellement le câble est en aérien et longe la façade ce n’est pas très beau!)
 
IMG_1283

Pose des fenêtres

Nouvelle étape: poser des fenêtres. Chantier pas très compliqué en soit, si ce n’est que nous avons acheté des fenêtres de taille standard car beaucoup moins chères que celles faites sur mesure! Il faut donc adapter la maçonnerie à la fenêtre. Sortie du burineur et taillage des pierres et briques. La difficulté vient lors de la pose des fixations: il faut tomber sur des grosses pierres ou au centre d’une brique, et même là c’est pas gagné, elles éclatent au perçage. Il faut donc le tenter tout en douceur pour arriver à les préserver!
 
IMG_1267
 
 
Il va falloir que je refasse le rebord de fenêtre. Il faut également que je réalise un muret en pierre pour transformer l’ancienne porte en fenêtre.
 
IMG_1273

Dalle chaux schiste

Avant de couler la dalle, je dois faire un hérisson ventilé: mettre 20cm de graviers 20/40 qui seront sous la dalle afin d’éviter à l’humidité de remonter. C’est parti pour rentrer 3,5 tonnes de gravier, à la pelle et à la brouette. De quoi m’occuper une petite après midi!…
 
IMG_1230

 
 
Le lendemain je coule la dalle de chaux schiste fibrée.
Les propriétés isolantes des granulats de schistes expansés associées à la fonction régulatrice eau/CO2 de la chaux réalisent des bétons légers, isolants et respirant qui offrent des caractéristiques mécaniques très supérieures aux bétons réalisés avec des granulats d’origine organique (bois, chanvre, etc..), par nature hydrophile.
Voila le dosage: pour un sac de chaux (NHL5 ou éventuellement NHL3,5 si en bonne période de l’année pour le séchage) ajouter un seau et demi de 10l de sable, la même chose en eau et 8 seau et demi de schiste. J’ajoute une poignée par bétonnière de chanvre pour la fibrer.

L’avantage de la chaux étant sa prise lente, cela facilite grandement la réalisation de la dalle. Ne pas oublier de désolidariser la dalle des murs extérieurs pour éviter les ponts thermiques avec une bande de polystyrène.
J’ai au préalable posé des rails de placo pour me faire des guides pour le lissage de la dalle. J’ai également posé les tuyaux de multicouche qui seront noyés dans la dalle, le départ de toute l’alimentation en eau se faisant à partir de cette future salle de bain.
 
IMG_1240
 
IMG_1242

SdB – Acte 2: évacuations

Après 3 allers-retours à la déchetterie pour évacuer les gravats, entre 3 et 4 tonnes de gravats évacués, et une bonne journée de travail, la salle de bain est propre et dégagée. Il faut maintenant que je décaisse de 10 à 15cm.

IMG_1213
 
Je me dis que tant qu’à faire, autant mettre un tuyau d’arrivée d’eau neuf, avec un diamètre plus grand pour avoir un meilleur débit. L’actuel n’est pas tout jeune et une fois la dalle coulée, il sera beaucoup plus compliqué de le faire. De plus l’actuel n’arrive pas à un endroit qui nous convient pour mettre l’arrivée d’eau… Je creuse donc de 60cm pour être hors gel, et là je me rends compte que les fondations ne font pas plus de 30/40cm! Incroyable. Une telle solidité avec si peu. Cela me facilite donc le travail, j’ai juste à creuser la terre pour passer d’un côté à l’autre.
 
IMG_1217
 
IMG_1219
 
 
Je pose ensuite les tuyaux PVC pour les évacuations, avec un départ vers l’étage pour la future seconde salle de bain, ainsi que la ventilation primaire.
 
IMG_1223
 
Petite précision qui a toute son importance: ça y est nous sommes officiellement propriétaire! Nous sommes passé ce matin devant le notaire.

Investissements matériel

Pour attaquer le gros oeuvre, il faut que je m’équipe! Direction Brico Dépôt pour acheter une bétonnière. Je choisis une 250l qui me permettra de malaxer sans problème un sac complet de chaux et ainsi gagner du temps en préparation. Je suis passé avant acheter une remorque, indispensable pour l’approvisionnement en matériaux!

 
IMG_1198
 
Je continue ma journée par de l’approvisionnement justement, maintenant que j’ai ma remorque, je l’utilise!
Direction Eco-Pertica, à Bellême qui est une plateforme de vente de matériaux écologiques adaptés au bâti ancien.
Je reviens avec 1m3 de schiste et 385kg de chaux pour couler 10m2 de dalle
 
IMG_1201
 
IMG_1202

Evacuations

Qui dit salle de bain dit arrivée d’eau et evacuations! Je pars à la recherche de la fosse septique, je connais à peu près son positionnement, à l’arrière le long de la maison.
 
IMG_1171
 
Il faut donc maintenant que je calcule la pente entre la salle de bain et la fosse et ainsi prévoir mes évacuations à la bonne hauteur.
J’utilise un outil bien pratique: un niveau laser!
 
IMG_1177
 
 
Une fois mes relevés effectués, je peux donc réaliser l’ouverture dans le mur. Hop je sors mon burineur, mon perfo et c’est parti pour transpercer les 48cm qui me séparent de l’extérieur.
 
IMG_1190

SdB – Acte 1!

C’est parti pour un nouveau chantier: transformation de l’appentis où il y avait la pompe de relevage du puit ainsi qu’un bac de nettoyage en une salle de bain! Il y a donc tout à faire, nous conservons uniquement les 4 murs et le toit!
La première tâche consiste à enlever les tomettes qui recouvrent partiellement le sol puis de démolir le muret et le plafond qui ne nous servirons à rien. Nous conservons ces tomettes car il y en a quelques unes à remplacer dans le salon et la chambre.
 
IMG_1159
 
IMG_1166
 
 
Nous mettons de côté les briques encore en bon état ainsi que les tomettes!
 
Au passage nous retrouvons une signature et une date sur une brique: 1937. L’appentis a donc été construit plus tard que le corps principal de la maison. Mais cela se voit bien sur la construction, la jonction des pierres…
 
IMG_1169
 
 
Après 2 jours de travail il y a une montagne de gravats à évacuer!!
 
IMG_1184
 
 
La journée se termine par le passage de notre voisin agriculteur qui après avoir semé la partie du champs que nous avons racheté vient rouler la terre.
 
IMG_1168